PADMPME: Deloitte Afrique, I&F entrepreneuriat et Kivu Entrepreneurs mettront en oeuvre des concours des plans d’affaires pour les entrepreneurs MPME

La signature du contrat de service de mise en oeuvre des concours (ou compétitions) des plans d’affaires aura lieu samedi 27 juin 2020 à Kinshasa, dans le cadre du Projet d’Appui au Développement des Micro, Petites et Moyennes entreprises (PADMPME).

Le Coordonnateur du PADMPME et le représentant du consortium Deloitte-I&F entrepreneuriat-Kivu Entrepreneurs vont signer l’un et l’autre le contrat de 95 pages qui cristallise le cadre de la collaboration devant conduire à la mise en oeuvre des COPA représentant plus de la moitié du financement du PADMPME.

La cérémonie sera présidée par le ministre des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises, Artisanat, Justin Kalumba Mwana-Ngongo, également président du comité de pilotage de ce projet de 100 millions de dollars américains destiné à soutenir l’entrepreneuriat dans les secteurs productifs (agro-transformation, industrie légère et services à valeur ajoutée) dans les villes de Kinshasa, Matadi, Goma et Lubumbashi jusqu’en 2023.

L’événement fixé pour se dérouler la journée consacrée aux MPME par les Nations-Unies revêt toute sa signification dans le contexte de la pandémie de la maladie à coronavirus (COVID-19) qui décime les entreprises à travers le monde. D’ailleurs, la commémoration de cette année tournera autour de la crise sanitaire de COVID. (lire l’article Soutenir les petites entreprises pendant la crise COVID-19)

En RDC, le gouvernement compte sur le PADMPME comme solution thérapeutique à la crise du coronavirus. Le ministre Justin Kalumba l’a rappelé lors de sa visite à l’Unité de coordination au PADMPME vendredi 21 juin dernier. (relire l’article Entrepreneuriat: Justin Kalumba veut accélérer la mise en oeuvre des activités du PADMPME)

L’objectif du COPA est de renforcer les capacités entrepreneuriales des jeunes et ainsi constituer une réserve des nouvelles entreprises afin d’élargir le tissu des micro, petites et moyennes entreprises locales. D’autre part, il appuiera les MPME établies qui ont un bon potentiel de croissance mais font face à des contraintes de croissance qui ne sont pas résolues dans le contexte actuel en raison des lacunes du marché et des institutions. Les secteurs prioritaires pour le CPA sont les secteurs productifs créateurs de valeurs (en dehors du commerce et de l’agriculture de base).

Le CPA va fournir le soutien financier (subventions et subventions à contrepartie) et non-financier (formation, assistance technique, mentoring, etc.). Le CPA va cibler quatre zones géographiques et les secteurs productifs conformément au design du PADMPME.

Les petites entreprises, notamment celles dirigées par des femmes et les jeunes entrepreneurs, figurent parmi les plus durement touchées par les conséquences économiques de la pandémie de COVID-19. Des mesures de confinement et de restriction de mouvements sans précédent ont été adoptées pour contenir la propagation du coronavirus. Elles ont entraîné des perturbations dans la chaîne d’approvisionnement et une baisse massive de la demande dans la plupart des secteurs.“, notent les Nations-Unies.

Partager c'est aimer!