Entrepreneuriat: Justin Kalumba veut accélérer la mise en oeuvre des activités du PADMPME

Ministre des CMPMEA

Au cours d’un entretien de travail avec les experts du PADMPME qu’il a rencontrés au siege de l’Unité de coordination à la Gombe, le ministre des Classes Moyennes, Petites et Moyennes Entreprises, Artisanat a tenu à souligner que “le PADMPME, avec son financement de 100 millions de dollars américains, est une solution à la situation actuelle de la RDC”.

Le patron du secteur des PME a visité l’Unité de coordination nationale du PADMPME ce jeudi 18 juin. L’occasion pour lui de marteler sur l’urgence d’accélérer la mise en oeuvre des activités du Projet dans les villes retenues pour l’implémentation de cette phase [Kinshasa, Matadi, Goma et Lubumbashi].

Dans l’esprit de Justin Kalumba Mwana-Ngongo, le PADMPME, bien que négocié et conclu depuis 2018, devient aujourd’hui, dans le contexte de COVID19, “une espèce de projet thérapeutique, un traitement qui va s’opérer dans un contexte d’urgence, parce que, justement, nous sommes en plein état d’urgence sanitaire avec une incidence directe sur les entreprises”.

“Ceci nous met face à nos responsabilités”, ajoute-t-il, alors que le gouvernement s’achemine vers un collectif budgétaire pour ramener la loi des finances 2020 à des proportions réalistes en termes de budget. Et d’insister: “nous avons cette espèce d’îlot que l’on appelle le PADMPME, avec 100 millions de dollars mis à la disposition des PME, nous n’avons pas le droit de travailler lentement alors que toutes ces PME sont en train de demander des ressources pour survivre et repartir du bon pied”.

Le ministre avait tenu le même discours en début de semaine au cours d’une visioconférence avec l’équipe de la Banque mondiale dédiée à l’assistance technique de ce Projet. Il s’agissait de voir comment obtenir des réponses rapides y compris en termes de passation des marchés pour tenir des délais raisonnables de contractualisation avec les firmes de mise en oeuvre des activités.

Le ministre Kalumba s’adressant aux cadres de l’UCP/PADMPME

Sa plus grande exhortation aux équipes de la coordination: “Monsieur le Coordonnateur, et toute l’équipe, je voudrais que nous nous engagions davantage, pour que dans les jours qui viennent (vous avez parlé de juillet, je l’ai noté), les activités dans le cadre de ce Projet commencent réellement sur le terrain.”

Le Coordonnateur national du PADMPME avait promis dans son mot d’introduction au ministre qu’il met tout en oeuvre pour que le mois de juillet prochain soit celui de la contractualisation, en tenant compte bien sûr du contexte sanitaire actuel.

Déjà, depuis le lancement solennel intervenu en février dernier à Lubumbashi, l’UCP/PADMPME se décarcasse pour contractualiser avec les firmes qui conduiront les activités. La plupart des négociations engagées avec les cabinets sélectionnés dans ce cadre sont en phase de conclusion.

Photo de famille UCP, des experts du cabinet CMPMEA et le ministre Kalumba

Le PADMPME soutient l’entrepreneuriat dans les secteurs productifs de l’agro-transformation, la petite industrie et les secteurs des services à valeur ajoutée. Il s’exécute dans les villes de Kinshasa, Matadi, Goma et Lubumbashi.

Partager c'est aimer!