Les avant-projets de lois sur l’entrepreneuriat et l’artisanat en examen dans un atelier à Kinshasa

Le ministre d’Etat, ministre de l’Entrepreneuriat et des PME a ouvert les assises de l’atelier de validation des avant-projets des lois sur l’entrepreneuriat et sur l’artisanat, ce mardi 15 juin, à Sultani Hôtel de Kinshasa.

Eustache Muhanzi Mubembe a précisé que

“ces assises visent à obtenir les observations et commentaires des représentants des institutions publiques, des associations professionnelles et des organisations de la société civile pour s’assurer que les textes produits rencontrent en définitif les préoccupations de toutes les parties prenantes en vue de faciliter la mise en œuvre d’un cadre juridique moderne et dynamique pour la promotion de l’entrepreneuriat, des start-ups et pour aider l’artisanat à mieux se structurer et se développer”.

Il a rappelé que l’économie de la RDC est fortement dominée par les PME qui représentent près de 90% du nombre des entreprises. Cependant, en raison de leur informalité massive, leur contribution au produit intérieur brut ne s’établit qu’à environ 20%. Le patron du secteur des PME a identifié les contraintes auxquelles les micro, petites et moyennes entreprises ont à faire face en RDC notamment l’absence d’un accompagnement institutionnel, législatif et réglementaire adéquat.

A ce jour, il n’existe aucune loi spécifique pour l’entrepreneuriat, les start-up et l’artisanat, a-t-il déclaré, avant de faire remarquer que le gouvernement de la RDC entend susciter la culture entrepreneuriale pour permettre l’émergence d’une classe moyenne congolaise favorisée à travers un accompagnement spécifique et particulier, l’émergence des grands hommes et des grandes femmes d’affaires congolais. La matérialisation au bénéfice des Congolais du vaste programme de la promotion de l’entrepreneuriat pour les jeunes, la réhabilité du secteur formel, l’adoption d’une démarche novatrice de renforcer l’artisanat, de créer de centres d’invention et d’innovation du Président de la République annoncé à l’occasion de sa prestation de serment constitutionnelle. Eustache Muhanzi a remercié le partenaire technique et financier, la Banque mondiale, à travers le PADMPME au travers lequel l’atelier a été rendu possible.

Dans son mot de bienvenue, le Coordonnateur national du PADMPME, Alexis Mangala, a situé le contexte de cet atelier de validation de deux jours où il a remercié le ministre d’Etat, ministre de l’entrepreneuriat et des PME de sa détermination avoir naitre un jour nouveau dans la sphère entrepreneuriale par la mise en place d’un cadre juridique adéquat pour l’entrepreneuriat et l’artisanat en RDC.

L’activité relève de la sous-composante du PADMPME relative à l’amélioration de l’environnement des affaires au profit des micro, petites et moyennes entreprises.